Le don d’ovocytes en Espagne : un processus très contrôlé

Don d’ovocytes en Espagne : un processus autorisé depuis plus de 30 ans

Le don d’ovocytes en Espagne n’est pas du tout quelque chose de nouveau puisque la loi autorisant le don de gamètes existe depuis plus de 30 ans (1988). Le processus tel qu’il est aujourd’hui n’est plus du tout le même qu’il y a 30 ans : il a évolué, il s’est adapté aux recherches, aux résultats et est devenu maintenant un processus très rodé.

En Espagne, il y a un organisme d’État qui s’appelle la SEF (Société Espagnole de Fertilité) qui émet chaque année des recommandations sur tous les processus de reproduction assistée. Cet organisme est constitué d’un comité médical qui adoptent des nouvelles normes que chaque clinique devra ensuite appliquer dans ses protocoles.

La SEF se charge également de faire des audits des cliniques, sur les protocoles, sur les locaux, sur les taux de réussite, et ce point consiste l’une des garanties de qualité en Espagne. Il y a des contrôles externes aux cliniques sur tout ce qui se passe à l’intérieur.

Le don d’ovocytes que dit la Loi ?

Tout ce qui touche à la PMA en Espagne est règlementé par une loi de 2006, où l’on retrouve entre autre :

  • Accès aux techniques de reproduction assistée pour toutes les femmes, indépendamment de leur situation maritale, de leur orientation sexuelle et de leur âge.
  • L’autorisation de l’application de la technique de Diagnostic Génétique Préimplantatoire (DPI) pour la détection d’altérations génétiques ou chromosomiques sur l’embryon.
  • Autorisation des techniques de reproduction assistée dans les centres publiques ou privée agrémentés.
  • Autorisation du don d’embryon ou double don.
  • La technique ROPA est permise.

Et au niveau du don d’ovocytes ?

À part les aspects généraux de la loi de reproduction assistée, on retrouve également un contrôle très strict sur le don de gamètes. La loi établie les obligations suivantes :

  • Les dons de gamètes doivent être anonymes (que ce soit pour les ovocytes et le sperme).
  • Le don est gratuit : les donneurs et donneuses auront le droit à une compensation mais en aucun cas le don aura un caractère lucratif ou commercial.
  • Les donneuses d’ovocytes devront avoir entre 18 et 35 ans
  • La clinique sera la seule en charge de sélectionner la donneuse pour chaque patiente, avec l’obligation de respecter les caractéristiques physiques de la femme receveuse.
  • Une même donneuse pourra donner plusieurs fois mais ne pourra pas dépasser 6 enfants nés du don. Le nombre de don par donneuse est maintenant contrôlé par un fichier national appelé SIRHA.

Les examens pour accéder au programme de don :

La loi espagnole règlemente donc le don d’ovocytes en Espagne et fixe des examens obligatoires pour l’acceptation d’une candidate au don d’ovocytes. Il s’agit des examens suivants :

  • Maladies infectieuses (VIH, Hépatite B, Hépatite C, Syphilis)
  • Bilan sanguin basique de santé générale
  • Bilan gynécologique et de réserve ovarienne
  • Caryotype : vérification de la structure et nombre de chromosomes.
  • Screening génétique des maladies rares les plus graves (ex : mucoviscidose, atrophie musculaire, spina bifida, thalassémie…)
  • Evaluation psychologique pour écarter des cas de dépression, schizophrénie, bipolarité.

Le programme de don d’ovocytes chez Vida Fertility

Chez Vida Fertility, nous nous occupons nous-mêmes du programme de don. Notre équipe sélectionne les donneuses, réalise tous les tests nécessaires s’occupe du suivi de la stimulation et réalisera la ponction. Cela nous permet un meilleur contrôle sur la qualité du processus.

Nous mettons un point primordial sur la sélection de la donneuse adéquate pour chaque patiente, et la réalisation d’un don synchronisé avec la préparation endométriale de la patiente.

Pour en savoir plus sur notre programme de don, n’hésitez pas à nous contacter ICI.