Hystérosalpingographie : L’examen de diagnostic pour comprendre votre fertilité

histerosalpingografía

Lorsque le désir de fonder une famille devient une réalité, chaque étape du processus de procréation médicalement assistée revêt une importance cruciale. L’hystérosalpingographie, connue sous le nom d’HSG, se distingue comme l’un des tests les plus essentiels dans la quête de la fertilité.

Dans cet article, en collaboration avec le Dr. Elena Santiago, nous expliquons ce qu’est l’hystérosalpingographie, ses indications, le déroulement et bien plus encore sur cet examen de fertilité crucial.

Tests de fertilité

Avant d’approfondir la question de l’hystérosalpingographie, il est essentiel de comprendre son rôle dans le domaine des tests de fertilité. Chez Vida Fertility, nous reconnaissons l’importance de ces tests pour déterminer et surmonter les obstacles qui pourraient affecter votre capacité à concevoir.

>> Voici les tests que vous devriez subir avant tout traitement de fertilité <<

Qu’est-ce que l’hystérosalpingographie ?

L’hystérosalpingographie est un examen de diagnostic qui utilise des rayons X pour examiner l’utérus et les trompes de Fallope. Cet examen permet de visualiser d’éventuelles obstructions ou anomalies dans ces zones cruciales pour la reproduction.

En cas d’obstruction des deux trompes de Fallope empêchant la connexion entre l’ovule et le spermatozoïde, une grossesse naturelle ne peut pas survenir.

L’hystérosalpingographie permet donc d’évaluer à la fois la structure anatomique du système reproducteur féminin et le fonctionnement des trompes de Fallope, car elle fournit des détails sur la perméabilité tubaire.

Types d’hystérosalpingographie (HSG)

Il existe deux types d’hystérosalpingographie : la conventionnelle et la virtuelle. Toutes deux fournissent des images détaillées de vos organes reproducteurs, mais diffèrent dans leur approche technique.

Une variante récente innovante est appelée hystérosalpingosonographie (HSSG), qui, comme son nom l’indique, utilise des ultrasons pour obtenir des images au lieu des rayons X, ce qui présente un avantage significatif.

De plus, les différents types de HSSG se distinguent par le milieu de contraste utilisé :

  • HyCoSy : Il s’agit de l’abréviation de l’hystérosalpingo-contraste-sonographie, un type de HSSG qui utilise soit une solution saline, soit une solution de galactose comme agent de contraste. Cet agent est introduit par le col de l’utérus et est suivi tout au long de son trajet par une échographie transvaginale alors qu’il progresse à travers l’utérus et les trompes de Fallope.
  • HyFoSy : Il s’agit de l’abréviation de l’hystérosalpingo-écume-sonographie, un type de HSSG encore plus innovant qui n’utilise pas d’agents de contraste. À la place, un gel mousseux est injecté par voie vaginale, remplissant la cavité utérine et se déplaçant dans les trompes de Fallope, offrant des images plus claires et précises grâce à l’échographie.

Quand est-il approprié de réaliser une ? Indications de l’HSG

Cet examen de fertilité est utilisé pour évaluer diverses affections susceptibles d’affecter la fertilité. Chez Vida Fertility, nous considérons les indications de manière individualisée.

Cet examen est également recommandé dans l’étude des femmes présentant des troubles menstruels, des douleurs pelviennes, des tumeurs pelviennes et des anomalies congénitales. De plus, il peut être effectué pour évaluer l’efficacité d’une ligature des trompes.

Quelles sont les anomalies détectées par l’HSG ?

Selon le Dr Elena Santiago, « L’HSG est capable de détecter plusieurs anomalies, telles que des obstructions du col de l’utérus, des trompes de Fallope, des anomalies de l’utérus, et plus encore. Cela nous permet d’identifier les problèmes et de déterminer un plan de traitement approprié pour chaque patient ».

L’hystérosalpingographie joue un rôle essentiel dans l’identification de la cause de l’infertilité, facilitant ainsi le choix de la technique de procréation médicalement assistée offrant les meilleures chances de succès, que ce soit l’insémination artificielle (IA) ou la fécondation in vitro (FIV).

Comment se déroule l’examen de fertilité Hystérosalpingographie ?

  • Préparation : Avant l’examen, il est recommandé de suivre certaines étapes de préparation. Celles-ci vont de la planification adéquate de l’examen entre le 8e et le 10e jour du cycle à la nécessité d’éviter les rapports sexuels préalables.
  • Procédure : La réalisation de l’HSG est un processus relativement rapide, ne nécessitant pas d’anesthésie. Tout comme pour un frottis, elle implique l’introduction d’un agent de contraste dans l’utérus, suivi de radiographies pour observer comment ce liquide circule dans le système reproducteur.
  • Soins après l’HSG : Après l’examen, il est essentiel de prendre en compte certaines mesures pour garantir votre bien-être et optimiser les résultats : éviter de soulever des objets lourds et suivre les recommandations du spécialiste.

Résultat de l’Hystérosalpingographie

Une fois les images obtenues, elles sont interprétées avec soin pour déterminer l’état de votre système reproducteur.

  • Résultat positif de Cotte

Indique que les trompes sont perméables, ce qui signifie que le contraste circule à travers les deux trompes et est expulsé dans la cavité abdominale. Cela suggère que la patiente ne présente aucune anomalie à cet égard.

  • Résultat négatif de Cotte

Eue ce soit pour une seule trompe ou les deux, indique la présence d’une obstruction dans une ou les deux trompes, empêchant le passage du contraste à travers leur structure. Cela peut provoquer une inflammation des trompes. Il est également possible que les trompes de Fallope ne soient pas visibles en raison d’une éventuelle malformation des trompes ou de l’utérus.

Comme nous l’avons déjà mentionné, ces résultats influenceront le choix de la technique de procréation médicalement assistée la plus appropriée pour vous.

Questions des patients sur l’Hystérosalpingographie

Quelles sont les recommandations préalables à l’Hystérosalpingographie ?

Il est important de suivre les recommandations de votre spécialiste, qui incluront des aspects tels que le moment du cycle pour effectuer l’examen.

Selon notre Dr Santiago, l’Hystérosalpingographie ne nécessite généralement aucune préparation spéciale de la part de la patiente, à l’exception de la vidange de la vessie avant l’examen. Dans certains cas, il pourrait être suggéré d’utiliser un laxatif ou un lavement quelques heures avant la réalisation de l’examen pour obtenir des images radiographiques plus nettes et précises.

Dra. Elena Santiago, Vida Fertility Team

En quoi consiste l’examen de l’Hystérosalpingographie ? Est-ce douloureux ?

Pour effectuer l’examen de diagnostic, un tube en plastique contenant un ballon est utilisé, lequel est positionné dans la région de la cavité utérine. Une fois en place, à l’aide de radiographies et de l’injection d’un agent de contraste dans le ballon, il est possible d’évaluer l’état des trompes et de la cavité utérine.

L’Hystérosalpingographie n’est généralement pas douloureuse, mais dans certains cas, certaines femmes peuvent ressentir un certain inconfort. Par conséquent, il est recommandé de réaliser l’examen sous anesthésie locale. Cela permet non seulement de prévenir tout inconfort, mais aussi de favoriser la détente de la patiente.

tratamientos de fertilidad

L’Hystérosalpingographie peut-elle provoquer des changements dans les symptômes prémenstruels et/ou menstruels ?

L’Hystérosalpingographie ne devrait généralement pas perturber le cycle menstruel, car les ovaires ne sont pas affectés.

Cependant, dans certains cas, certaines femmes peuvent ressentir une légère gêne prémenstruelle en raison du passage minimal du liquide de contraste dans la cavité abdominale. Ce liquide est sûr, mais il pourrait rendre les règles suivant l’examen un peu plus inconfortables que d’habitude.

Si une anomalie de l’utérus ou une lésion est détectée lors de cet examen, elle pourrait avoir une incidence sur le cycle menstruel ultérieur. Dans tous les cas, si ces symptômes persistent, il est important de consulter un spécialiste de la fertilité pour une évaluation plus approfondie.

Quels sont les avantages et les risques d’une hystérosalpingographie ?

Avantages et bénéfices de l’hystérosalpingographie :

  • Cette procédure est minimalement invasive et ne présente généralement pas de complications significatives.
  • Elle peut fournir des informations précieuses sur les problèmes liés à la fertilité ou à la grossesse.
  • Dans certains cas, elle pourrait avoir le potentiel de débloquer les trompes de Fallope, ce qui pourrait augmenter les chances d’une future grossesse.
  • Après l’examen, votre corps n’est pas exposé à la radiation.
  • Les rayons X utilisés dans cette procédure se situent généralement dans une plage de diagnostic courante et n’ont généralement pas d’effets secondaires significatifs.

Risques de l’hystérosalpingographie :

  • Il y a une légère possibilité de cancer en raison de l’exposition aux rayonnements. Il est important de souligner que la quantité de rayonnement utilisée dans les procédures médicales est minimale. De plus, ce petit risque est considéré comme justifié par rapport aux précieux avantages qu’il offre en termes de diagnostic précis et de traitement médical.
  • Les infections pelviennes, un trouble inflammatoire ou une maladie sexuellement transmissible non traitée peuvent aggraver la situation.
  • Les femmes enceintes doivent informer leur médecin et le technicien en radiologie de leur état.

Avez-vous encore des doutes concernant l’hystérosalpingographie ? Consultez nos spécialistes de Vida Fertility pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin.