Les différentes pathologies du sperme

infertilidad_masculina2

Il est très courant de parler d’infertilité féminine aujourd’hui, mais quand est-il de l’infertilité masculine ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’infertilité masculine est caractérisée par un dysfonctionnement ou des troubles au niveau du système reproducteur. De manière plus général, cela est définie par l’incapacité de tomber enceinte après 12 mois ou plus malgré des rapports sexuels réguliers non protégés.

Les causes de l’infertilité masculine

Cela peut être dû à différentes causes comme des traitements médicamenteux lourds, l’exposition à des températures trop élevées, le tabac, la consommation excessive d’alcool, des IST ou encore des anomalies au niveau des spermatozoïdes. Ces causes peuvent affecter la qualité du sperme et donc avoir un impact sur les chances de réussite de tomber enceinte.

Ainsi, dans cet article, nous allons décrypter les différentes pathologies du sperme, aussi appelées anomalies du spermogramme.

Les causes de l'infertilité masculine

Pathologies du sperme :

  • La cryptozoospermie : Condition dans laquelle le nombre de spermatozoïdes présent dans le sperme est nettement inférieur à la moyenne. On parle de moins de 100 000 spermatozoïdes par millilitre. Il est très difficile pour un couple d’obtenir une grossesse si le partenaire est affecté par cette condition. Il est conseillé de passer par des techniques de Reproduction assistée pour pallier ce problème.
  • L’hypospermie : volume éjaculatoire complet inférieur à 1,5 ml ;

On détecte une hypospermie lorsque l’éjaculat total est inférieur à 1,5 millilitre. L’éjaculation rétrograde, c’est-à-dire une éjaculation qui au lieu d’aller à l’extérieur remonte vers la vessie, est généralement la cause principale de cette affection. Cependant, elle peut également être causée par des troubles génétiques, des déséquilibres hormonaux ou des anomalies congénitales. Elle fait partie des causes d’infertilité masculine et n’implique pas toujours une stérilité.

  • l’aspermie : volume éjaculatoire nul

Condition dans laquelle un homme connaît des orgasmes dits secs ou des orgasmes où il n’y a pas de sperme libéré. Cela peut être aussi le résultat d’une éjaculation rétrograde, de troubles génétiques comme la mucoviscidose, l’absence de canaux déférents, de déséquilibres hormonaux, de prise d’antidépresseurs. Bien qu’il puisse être traité, ce trouble pose souvent problème aux personnes ayant un projet de grossesse.

  • Asthenozoospermie

Il s’agit d’une condition où un grand pourcentage de spermatozoïdes se déplace anormalement, c’est-à-dire que leur mobilité est faible ou bien incorrecte. De plus, cela peut s’accompagner d’une quantité faible de spermatozoïde. Parmi les causes de ce trouble on compte une mauvaise hygiène de vie ou bien des problèmes génétiques et hormonaux. Il existe aussi des traitements pour ce trouble.

  • Necrozoospermie

Dans ce cas, tous les spermatozoïdes présents dans le sperme sont morts. C’est une cause rare d’infertilité. est le terme utilisé lorsque plus de 45% des spermatozoïdes dans l’éjaculat sont morts. Cette condition masculine reste rare et les causes due à celle-ci sont toujours en train d’être déterminées. Il est possible de traiter la nécrozoospermie, et de manière personnalisé selon chaque cas.

  • L’hyperspermie : volume éjaculatoire supérieur à 6 ml ; L’hyperspermie est une condition dans laquelle un homme produit un volume de sperme au-dessus de la moyenne. Il contient du sperme, ainsi que du liquide provenant de la glande prostatique. Cela peut être causé par une trop longue abstinence sexuelle ou des lésions anatomiques et fonctionnelles des glandes séminales. Cette condition reste rare et  ne devrait pas causer de soucis de fertilité chez l’homme.

consultations en ligme pma

  • L’oligozoospermie : concentration en spermatozoïdes inférieure à 15 millions/ml

Il s’agit d’une condition dans laquelle l’homme peut avoir un faible nombre de spermatozoïdes ainsi que des problèmes de forme et de mouvement des spermatozoïdes. Ce problème peut être causé par une varicocèle, des déséquilibres hormonaux, des testicules non descendus, des infections de l’appareil reproducteur, des conditions environnementales et des choix de mode de vie. Dans certains cas, quelques modifications du mode de vie peuvent contribuer à améliorer la situation.

  • La polyzoospermie : concentration de spermatozoïdes supérieure à 250 millions/ml

La présence de plus de 200 millions de spermatozoïdes par cc. Elle peut être la cause de stérilité puisqu’une concentration tellement haute de spermatozoïdes peut rendre leur mobilité progressive difficile. En pratique, il est résolu en préparant le sperme pour faire des inséminations intra-utérines.

  • L’azoospermie : absence de spermatozoïdes sur l’éjaculat « frais »

Il s’agit d’une condition dans laquelle un homme libère du sperme qui ne contient pas de spermatozoïdes pendant un orgasme. Il s’agit d’un type grave d’infertilité masculine. Elle peut être causée par des troubles génétiques, des déséquilibres hormonaux, des anomalies congénitales, des MST non traitées ou par le traitement d’un cancer.

COMMENT DIAGNOSTIQUER L’INFERTILITÉ MASCULINE ?

La qualité séminale n’est pas liée à l’état de santé général de l’homme. Un homme en parfaite santé peut souffrir de pathologies séminales qui l’empêchent de féconder l’ovule.

Afin de savoir quelle est la principale cause qui empêche la grossesse, nous examinons le facteur masculin, ainsi que le facteur féminin. Pour ce faire, nous effectuons une analyse exhaustive de l’échantillon de sperme dans laquelle nous évaluons la concentration, la motilité et la morphologie des spermatozoïdes.

Avec ce résultat nous pourrons affiner le diagnostic pour orienter le traitement vers les meilleures garanties de grossesse.

Si vous souhaitez qu’un spécialiste évalue votre cas, n’hésitez pas à demander un premier rendez-vous médical avec l’un de nos gynécologues. Nous sommes là pour vous aider.

 

 

Articles Similaires :

Selection Spermatozoïdes

Biopsie Testiculaire

Examens en cas d’infertilité

Résultats normaux d’une analyse de sperme