Tératospermie : Tout sur la morphologie des spermatozoïdes

tératospermie

La Tératospermie, également connue sous le nom de tératospermie, est une affection caractérisée par une morphologie anormale des spermatozoïdes. Nous nous sommes entretenus avec le Dr John Peay sur la façon dont elle affecte la conception masculine et sur les options thérapeutiques permettant d’améliorer la fertilité.

Qu’est-ce que la Tératospermie ?

La tératozoospermie signifie qu’un nombre important de spermatozoïdes d’une personne sont de taille, de forme ou de structure incorrectes. Les anomalies peuvent inclure des défauts au niveau de la tête, de la partie centrale ou de la queue du spermatozoïde.

tératospermie

Tératospermie ou tératozoospermie ?

Définie par une forme et une structure anormales des spermatozoïdes, la tératozoospermie est un trouble de la fertilité caractérisé par une augmentation des spermatozoïdes de forme atypique dans le sperme.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la morphologie normale des spermatozoïdes varie entre 4 % et 14 % du nombre total de spermatozoïdes d’un homme.

En général, cette pathologie se caractérise par des défauts au niveau de la tête, du milieu ou de la queue du spermatozoïde. Bien qu’elle réduise les chances de conception, elle ne les rend pas totalement impossibles ; des études indiquent qu’environ un tiers des personnes ayant une morphologie nulle peuvent encore concevoir naturellement.

sélection des spermatozoïdes

Comment la tératozoospermie est-elle diagnostiquée ?

La tératozoospermie est diagnostiquée à l’aide d’un séminogramme (analyse du sperme).

Les embryologistes spécialisés en andrologie effectuent un lavage séminal pour évaluer le pourcentage de spermatozoïdes sains et proposer ainsi la technique de reproduction la plus adaptée aux patients.

Tératospermie et fertilité masculine

Les patients atteints de tératozoospermie peuvent voir leur fertilité diminuer, car les spermatozoïdes de forme anormale ont moins de chances de féconder l’ovule.

Un spermatozoïde sain a généralement une tête ovale, un cou droit et une queue. En outre, il ne doit pas y avoir de gouttelettes de liquide dans la tête. Dans le cas de la tératozoospermie, au moins une de ces caractéristiques n’est pas remplie.

Une grossesse peut-elle être obtenue en cas de tératozoospermie ?

En consultation, nous constatons que les patients atteints de cette pathologie peuvent encore concevoir naturellement si les autres facteurs liés au sperme sont normaux, notamment la mobilité et la numération des spermatozoïdes.

Techniques et traitements pour obtenir une grossesse avec l’aide de l’assistance médicale à la procréation

Selon le Dr Peay, en cas de tératozoospermie, lorsque la morphologie des spermatozoïdes est anormale, plusieurs techniques et traitements de fertilité peuvent être recommandés :

  • Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) : cette technique est une variante de la fécondation in vitro (FIV) et est couramment utilisée en cas de tératozoospermie. Elle consiste à injecter directement un spermatozoïde sélectionné dans un ovule. L’ICSI est utile parce qu’un spermatozoïde d’apparence normale est sélectionné pour la fécondation, évitant ainsi les limitations liées à une morphologie anormale.
  • Fécondation in vitro (FIV) : bien que la FIV en elle-même ne résolve pas le problème de la morphologie des spermatozoïdes, elle peut être combinée à l’ICSI pour augmenter les chances de réussite.
  • Sélection avancée des spermatozoïdes : des techniques telles que la sélection microfluidique des spermatozoïdes ou la fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes peuvent aider à sélectionner des spermatozoïdes présentant une meilleure morphologie et moins de lésions de l’ADN en vue de leur utilisation dans le cadre de la FIV ou de l’ICSI.
  • Diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) : dans les cas de tératozoospermie sévère, le DPI peut être recommandé pour dépister les anomalies génétiques des embryons avant l’implantation.

Chaque cas de tératozoospermie est unique et le plan de traitement le plus approprié dépendra de plusieurs facteurs, notamment la gravité de l’affection et l’état de santé général du couple. Par conséquent, une évaluation détaillée par un spécialiste de la fertilité est importante pour déterminer la meilleure stratégie de traitement.

Causes de la tératozoospermie

La tératozoospermie est associée à des facteurs génétiques, à des maladies chroniques, à la consommation d’alcool et de drogues et à l’obésité.

Ces facteurs peuvent être résumés comme suit :

  1. Facteurs génétiques : des anomalies chromosomiques ou génétiques peuvent entraîner des défauts dans la morphologie des spermatozoïdes. Il peut s’agir d’anomalies des chromosomes sexuels (par exemple le syndrome de Klinefelter) ou de mutations génétiques spécifiques qui affectent la production de spermatozoïdes.
  2. Lésion testiculaire : une lésion des testicules due à un traumatisme, à une infection (épididymite ou IST), à une intervention chirurgicale antérieure, à une radiothérapie ou à une chimiothérapie peut affecter la production de spermatozoïdes et donner lieu à des formes anormales de spermatozoïdes.
  3. Exposition à des toxines : l’exposition à des toxines environnementales telles que les produits chimiques industriels, les métaux lourds, les pesticides et la cigarette peut affecter la production et la qualité des spermatozoïdes.
  4. Facteurs hormonaux : les déséquilibres hormonaux, tels que des niveaux anormaux de testostérone ou d’autres hormones de reproduction.
  5. Chaleur excessive : la chaleur excessive dans les testicules, qu’elle soit due à des vêtements serrés, à des bains chauds fréquents ou à l’utilisation prolongée d’un ordinateur sur les genoux, peut avoir un effet négatif sur la production et la morphologie des spermatozoïdes.
  6. Mode de vie et facteurs nutritionnels : des facteurs tels que l’obésité, une alimentation déficiente en nutriments essentiels, une consommation excessive d’alcool, un stress chronique et le tabagisme peuvent contribuer à la thératozoospermie.

20 Fév: Comment l’âge de l’homme affecte la fertilité masculine : soins et conseils

Le Dr Peay nous parle de l’âge et de la fertilité masculine : comment l’âge affecte-t-il la capacité de reproduction ?

19 Fév: Dr Daniel Bodri : l’un des meilleurs spécialistes de l’infertilité

Découvrez le Dr Daniel Bodri, gynécologue spécialisé dans l’infertilité, un médecin de premier plan qui contribue au blog de Vida Fertility.

16 Fév: Pourquoi est-il difficile de parler de PMA ?

Le Dr John Peay nous explique pourquoi il nous est si difficile de parler de la PMA et des tabous qui existent dans la société.