Reproduction assistée : l’importance d’un traitement sur mesure

Reproduction assistée : l’importance d’un traitement sur mesure

Chez Vida Fertility, nous sommes convaincus que l’amélioration des résultats dans le domaine de la santé dépend de la personnalisation du traitement, et d’autant plus si nous parlons de reproduction assistée. Dans cet article, nous allons voir comment arrive-t-on à personnaliser un traitement de fertilité et l’importance du cas par cas.

La patiente en reproduction assistée est unique

Dans le domaine de la reproduction assistée, nous devons traiter chaque patiente comme un cas unique et arriver à un diagnostic le plus personnalisé possible. Pour cela, la première consultation est l’une des étapes les plus importantes pour la bonne réussite d’un traitement.

Lors de la première consultation en reproduction assistée, nos spécialistes vont établir un bilan détaillé des antécédents de la patiente pour mieux comprendre son parcours. Ici tous les détails auront une importance et jouerons un rôle dans la mise en place d’un protocole. Tout sera passé en revue au cours de ce premier rendez-vous : antécédents personnels, antécédents familiaux, antécédents gynécologiques, traitements préalables et protocoles suivis (au cas échéant), allergies, hygiène de vie…

De plus, la première consultation sera également l’occasion de réaliser des examens diagnostiques et approfondir le bilan de fertilité de la patiente. Il sera important ici de connaître les examens déjà effectués, et pouvoir orienter la patiente vers des examens complémentaires pour essayer d’expliquer de précédents échecs en reproduction assistée.

Les examens diagnostiques approfondis

Lorsque nous avons des cas d’échecs d’implantation répétés ou des cas d’infertilité inexpliquée, il sera important d’essayer de pousser l’étude de la patiente ou du couple afin de corriger le nouveau protocole à établir.

Les examens diagnostiques approfondis sont nombreux et dépendront du parcours de chaque patiente. En effet, tous les examens ne conviendront pas à toutes les patientes, et nous devrons identifier la stratégie de diagnostic adéquate.

Parmi les examens diagnostiques proposés en cas d’échecs d’implantation ou fausses-couches à répétition en reproduction assistée, nos spécialistes pourront proposer :
  • Rechercher le moment idéal du transfert embryonnaire à l’aide du test de réceptivité endométriale. Les échecs d’implantation, avec des transferts d’embryons de bonne qualité, peuvent d’expliquer par le fait que l’endomètre n’est pas prêt avec un protocole « type » de préparation endométriale. Avec une préparation adaptée et calculée en fonction de la fenêtre d’implantation de la patiente, nous arriverons donc à améliorer le diagnostic d’implantation embryonnaire.
  • Identifier d’éventuels défauts au niveau de la coagulation du sang et donc de l’irrigation de l’utérus, avec un bilan de thrombophilie.
  • Établir un bilan immunologique de la patiente ou du couple, et également au niveau de l’endomètre, et prévenir ainsi un rejet de l’embryon par le système de défense naturelle.
  • Visualiser d’éventuels obstacles physiques à l’implantation à l’aide d’une exploration de la cavité utérine (hystéroscopie).

Il s’agit ici d’exemples d’examens disponibles pour comprendre les cas d’infertilité et nos spécialistes pourront vous orienter au mieux vers les examens nécessaires dans votre cas.

Différents protocoles possibles pour augmenter les chances de grossesses

Il est à noter que chaque patient a une fenêtre d’implantation différente. Grâce au diagnostic personnalisé, nous pouvons aborder l’étude de l’endomètre sous un angle unique.

En reproduction assistée, il existe donc différents traitements et différents protocoles qui seront à décider selon plusieurs critères. Effectivement, les antécédents de la patiente et les chances de réussite sont pris en compte pour chaque traitement.

Il est assez courant qu’une patiente nous consulte pour un traitement concret. Mais en réalité, après révision de son historique, nous la dirigeons vers un traitement différent. Il est important pour nous d’expliquer à chaque patiente les chances de réussite avec un traitement ou un autre . Mais par dessus tout, notre mission est de lui fournir les informations en toute transparence et honnêteté.

Lorsque le traitement a été identifié, qu’il s’agisse d’une insémination, fécondation in vitro ou traitement avec don d’ovocytes, il faudra ensuite établir le protocole que nous utiliserons.  Pour cela, il faudra prendre en compte les résultats d’examens en matière de fertilité et les protocoles déjà utilisés dans le passé : il s’agit ici de ne pas recommencer un même protocole qui n’aurait pas marché, sans rien modifié.

Par exemple pour le traitement de FIV, les hormones choisies seront importantes et chaque femme réagira différemment aux dosages et médicaments. Il existe des protocoles courts, des protocoles longs, des stimulations douces, et également des protocoles avec accumulation embryonnaire (sur plusieurs cycles de stimulation).

De plus, le protocole en lui-même devra être complété par les traitements nécessaires pour aider à l’implantation embryonnaire et au bon développement de la grossesse.

Vida Fertility : la reproduction assistée sur mesure

Vida Fertility : la reproduction assistée sur mesure