Comment savoir si je suis fertile que je sois un homme ou une femme sans aller chez le médecin

fertilidad (1)

Vous vous demandez comment savoir si vous êtes fertile ? Selon les données de l’Institut national de la statistique, un couple sur six en âge de procréer a des difficultés à avoir des enfants en Espagne.

Nous vous expliquons ci-dessous comment en savoir plus sur votre fertilité et quels sont les tests d’infertilité nécessaires si vous n’avez pas obtenu de grossesse depuis plus d’un an.

Pour elle : comment savoir si je suis fertile?

Pour déterminer la fertilité d’une femme, il faut tenir compte de plusieurs aspects qui reflètent sa santé reproductive. Voici quelques points clés qui peuvent vous aider à savoir si une femme est fertile :

Le cycle menstruel : un indicateur de comment savoir si je suis fertile

L’un des premiers signes de fertilité chez la femme est la régularité des cycles menstruels. Les cycles qui varient entre 21 et 35 jours sont généralement considérés comme normaux. La régularité des cycles suggère que l’ovulation, un indicateur clé de la fertilité, a lieu.

L’ovulation est le processus de libération d’un ovule par l’ovaire et est essentielle à la conception.

Signes de fertilité chez la femme

Des signes tels qu’une augmentation de la glaire cervicale, des changements dans la température basale du corps ou de légères sensations douloureuses d’un côté de l’abdomen peuvent indiquer l’ovulation.

  • Glaire cervicale : à l’approche de l’ovulation, la glaire cervicale devient plus épaisse, plus claire, plus extensible et plus visqueuse.
  • La position du col de l’utérus influe également sur la fertilité féminine : à l’approche de l’ovulation, le col de l’utérus se ramollit, se dilate et se soulève, facilitant ainsi le passage des spermatozoïdes. Après quelques jours, le col de l’utérus revient à son état ferme et fermé.
  • Température basale du corps : après l’ovulation, la température corporelle d’une femme augmente généralement de 0,5 degré en raison d’une augmentation du taux de progestérone.
  • Augmentation du taux d’hormone LH : elle peut être détectée à l’aide d’un test d’ovulation, qui montre l’augmentation de l’hormone LH lorsque l’ovulation est sur le point de se produire. Ce test fonctionne de la même manière qu’un test de grossesse et peut être effectué à domicile.

Réserve ovarienne

La quantité et la qualité des ovules disponibles, appelée réserve ovarienne, est un facteur essentiel de la fertilité féminine.

Des tests tels que la mesure du taux d’hormone anti-müllérienne (AMH) et le comptage des follicules antraux par échographie peuvent fournir des informations précieuses sur la réserve ovarienne d’une femme.

Tests de fertilité pour les femmes

Les tests de fertilité pour les femmes sont essentiels lorsqu’elles sont confrontées à des difficultés de conception. Voici quelques-uns des tests de fertilité les plus courants effectués dans les cliniques de fertilité spécialisées dans la reproduction assistée :

  1. Analyse hormonale de l’hormone folliculo-stimulante (FSH), de l’hormone lutéinisante (LH), de la prolactine, de l’hormone thyroïdienne (TSH) et des œstrogènes. Ces tests permettent d’identifier les déséquilibres hormonaux susceptibles d’affecter l’ovulation et la fertilité en général.
  2. Échographie transvaginale : cette technique d’imagerie permet d’obtenir une vue détaillée des ovaires, de l’utérus et des trompes de Fallope.
  3. Hystérosalpingographie (HSG) ou hystérosonosalpingographie (HSSG) : Elle est utile pour détecter les obstructions des trompes (par radiographie ou échographie à l’aide d’un produit de contraste), qui peuvent empêcher les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule ou l’ovule fécondé de se déplacer dans l’utérus.
  4. Test de réserve ovarienne : comprend la mesure de l’hormone anti-müllérienne (AMH) et du nombre de follicules antraux par échographie.
  5. Laparoscopie : permet d’identifier et, dans certains cas, de traiter des problèmes tels que l’endométriose, les adhérences et les obstructions tubaires.
  6. Analyse des hormones thyroïdiennes : cette analyse est effectuée pour exclure l’hyperthyroïdie, qui peuvent influencer l’ovulation et l’état de santé général, ce qui a un impact sur la fertilité.

Ces tests sont essentiels pour identifier la cause de l’infertilité et permettre aux spécialistes de la PMA d’élaborer un plan de traitement personnalisé.

Pour lui, comment savoir si je suis fertile ?

Tomber enceinte est une affaire de femmes et d’hommes. Les hommes sont responsables de 50 % des difficultés de conception. Pour déterminer la fertilité masculine, il faut donc évaluer plusieurs facteurs clés liés à la santé reproductive.

Qualité, quantité et mobilité des spermatozoïdes

sistema witness

Les principaux aspects à prendre en compte sont la qualité, la quantité et la mobilité des spermatozoïdes.

  • Qualité des spermatozoïdes : il s’agit de la morphologie des spermatozoïdes, c’est-à-dire de leur forme et de leur structure adaptées à la fécondation.
  • Nombre de spermatozoïdes : la concentration de spermatozoïdes dans le sperme doit être suffisante pour augmenter les chances de fécondation. Une concentration de 15 millions de spermatozoïdes par millilitre de sperme ou plus est généralement considérée comme un indicateur positif.
  • Mobilité des spermatozoïdes : il est important qu’une bonne proportion des spermatozoïdes soit capable de se déplacer efficacement vers l’ovule pour faciliter la fécondation.

Le séminogramme : le test de fertilité pour les hommes

Le séminogramme, également appelé analyse du sperme ou spermiogramme, est un test fondamental dans l’étude de la fertilité masculine. Il permet d’évaluer la santé et la qualité du sperme et des spermatozoïdes.

Comment le test d’analyse du sperme est-il effectué ?

Voici un guide étape par étape de l’analyse de sperme :

  • Prélèvement de l’échantillon : la première étape consiste à prélever un échantillon de sperme.
  • Analyse du volume : une fois l’échantillon prélevé, le volume total de sperme est analysé. Un volume typique se situe entre 1,5 et 5 millilitres. Des chiffres inférieurs ou supérieurs peuvent indiquer des problèmes de fertilité.
  • Évaluation de la concentration de spermatozoïdes : le nombre de spermatozoïdes présents dans le sperme est mesuré, idéalement plus de 15 millions par millilitre.
  • Mobilité des spermatozoïdes : on évalue le pourcentage de spermatozoïdes présentant un mouvement et la qualité de ce mouvement, essentiel pour la capacité à féconder l’ovule.
  • Morphologie des spermatozoïdes : la forme des spermatozoïdes est examinée. Un pourcentage de spermatozoïdes de forme normale suggère une fertilité plus élevée.
  • Vitalité : le pourcentage de spermatozoïdes vivants dans l’échantillon est déterminé.

Que se passe-t-il si l’analyse de sperme est altérée ?

equipo vidafertility

Si l’un des paramètres évalués lors de l’analyse du sperme se situe en dehors de la plage normale, l’échantillon de sperme sera identifié avec la pathologie correspondante. Cette condition peut impliquer un problème d’infertilité comme ceux détaillés dans le blog Pathologies du sperme et qualité du sperme.

Facteurs influençant la fertilité masculine et féminine

mejorar la calidad ovocitaria

Voici quelques-uns des facteurs qui influencent la fertilité

  • Le mode de vie : une activité physique régulière favorise une meilleure santé reproductive. Cependant, la consommation excessive de tabac et d’alcool a des effets négatifs avérés sur la fertilité, en affectant la qualité du sperme chez l’homme et en diminuant les chances d’ovulation et de conception chez la femme.
  • Facteurs psychologiques tels que le stress : le stress chronique et d’autres facteurs émotionnels peuvent perturber l’équilibre hormonal nécessaire à la conception.
  • L’alimentation : Une alimentation équilibrée favorise une meilleure santé reproductive.
  • Âge féminin et âge masculin : La fertilité féminine commence à décliner après 30 ans, avec un déclin plus important après 35 ans. Chez les hommes, bien qu’ils puissent rester fertiles plus longtemps, la qualité du sperme a également tendance à décliner avec l’âge, en particulier après 40 ans.

Quand consulter un spécialiste en PMA?

Maintenant que vous connaissez les signes de fertilité et que vous savez comment savoir si vous êtes fertile, il est important de mentionner que si vous avez plus de 35 ans et que vous n’arrivez pas à tomber enceinte, cela peut être dû à une condition telle que celles mentionnées ci-dessus.

En tant qu’experts en reproduction assistée, nous vous conseillons de vous soumettre à une étude complète de fertilité si vous essayez de tomber enceinte depuis plus d’un an sans succès.

22 Déc: Témoignage don d’ovocytes : témoignage et parcours d’une patiente chez Vida Fertility Espagne

Témoignage d’un don d’ovocytes en Espagne d’une patiente qui a pu avoir son bébé grâce à Vida Fertility.

22 Déc: Témoignage d’une maman solo: « Vida Fertility fait partie de notre histoire »

Témoignage de Carine, mère célibataire grâce à Vida Fertility, qui partage son expérience empreinte de douceur et de professionnalisme.

22 Déc: Témoignage Double don de gamètes : L’histoire vraie de la maternité d’Amandine

Accepter un problème de fertilité n’est pas facile, aujourd’hui Amandine partage son expérience de double don de gamètes chez Vida Fertility